Checklist pour rédiger une bonne lettre de motivation

Candidats

…

Checklist pour rédiger une bonne lettre de motivation

La lettre de motivation est peut-être moins demandée récemment, elle reste néanmoins un classique dans la recherche d’emploi. Pour le recruteur, elle permet de jauger les candidats les plus intéressants tout en se faisant une idée de leurs personnalités. Cette lettre est en fait un exercice formel, avec certains éléments clés, dans lequel le candidat saura également s’exprimer de manière individuelle.

Nous vous proposons donc une checklist utilisable pour vérifier la qualité de votre lettre de motivation. Nous avons choisi le format des questions, que vous pouvez vous poser avant ou pendant la rédaction. Présentation générale, contenu, style, détails importants… Si votre lettre contient les éléments de cette checklist, elle aura toutes les chances d’être lue attentivement. Et votre profil en sera d’autant plus appréciable pour le recruteur.

Présentation générale

Ma lettre tient-elle sur une page ?

Une lettre de motivation doit être relativement courte et aller droit au but. Une lettre trop longue a toutes les chances de ne pas être lue jusqu’au bout. Si elle dépasse cette taille standard, il est conseillé de simplifier les tournures de phrases plutôt que d’enlever des éléments. Faites la chasse aux mots inutiles !

Ma lettre est-elle sobre ?

Pour la rédaction, privilégiez des polices simples et lisibles (Cambria, Times New Roman, Garamond…) Bannissez les couleurs, les surlignages, les mots en gras et autres effets de style intempestifs. La forme doit être la plus simple possible pour rendre le fond lisible.

Ma lettre est-elle aérée ?

Il est préférable d’éviter de rédiger en un grand pavé, ou inversement en un trop grand nombre de paragraphes séparés. Les phrases proustiennes sont également à proscrire. Faites confiance à l’équilibre et à la simplicité pour un texte lisible.

Peut-on dire que ma lettre est formelle ?

Il est évidemment conseillé de rédiger une lettre de motivation dans un style formel et poli. Les formules de politesses sont bien entendu nécessaires, mais elles ne font pas tout : une grammaire correcte et des phrases claires et compréhensibles laisse voir votre maîtrise de vous-même et votre respect pour le recruteur. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès inverse : mieux vaut éviter les envolées lyriques, les tournures pompeuses et les flagorneries.

Comment se mettre en valeur

Comprend-on pourquoi ma candidature est utile à l’entreprise ?

C’est le point primordial d’une lettre de motivation, sa raison d’être. Il faut qu’elle exprime de façon claire pourquoi votre candidature fait sens par rapport au poste et à l’entreprise en général. Décrivez ce en quoi vous pourriez être utile à la société en soulignant ce que vous pouvez lui apporter de façon spécifique.

Ai-je bien parlé de mes expériences professionnelles ?

Décrivez, de façon simple, les missions que vous avez assurées avec succès, et mettez en lumière ce que vous en avez retenu. Utilisez des verbes d’action, un ton positif. On conseille souvent d’utiliser la voix active plutôt que passive. Évitez aussi tout mensonge ou exagération qui pourrait vous causer des ennuis plus tard.

Ma lettre met-elle en valeur les missions de l’entreprise ?

Il est important que votre lettre ne parle pas que de vous. Mettez en avant votre connaissance des missions de l’entreprise et son attractivité pour vous. N’en faites pas trop, car tout est question d’équilibre, mais une lettre sera plus efficace si elle semble s’adresser spécifiquement à un employeur et ne pas être un copié-collé qui pourrait convenir à n’importe quelle entreprise.

Ces différentes informations sont-elles ordonnées de façon logique ?

Il s’agit là de réussir une lettre intelligible et qui montre que vous êtes capable de logique, d’ordre et de concision. Ce plan se définit à l’avance : vous pouvez vous aidez en rédigeant un brouillon rapide dans lequel vous ordonnez vos idées. Bien structurée, votre lettre donnera une vision claire de votre parcours tout en mettant en avant votre professionnalisme.

Ai-je bien choisi le vocabulaire de la lettre ?

L’emploi que vous postulez implique-t-il une maîtrise d’un vocabulaire technique ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à utiliser quelques termes précis pour montrer votre compétence. Si ce n’est pas le cas, vous penserez au moins à éviter les expressions « tarte à la crème » (du type « sérieux et motivé », « proactif », « personnalité dynamique ») qui pullulent dans les mauvaises lettres de motivation.

Les détails cruciaux

Ai-je bien relu ma lettre ?

C’est bien simple : votre lettre ne doit contenir aucune faute d’orthographe ou de grammaire. Utilisez le correcteur orthographique de votre logiciel de traitement de texte, mais n’hésitez pas non plus à vous faire relire. Un œil extérieur sera plus à même de vous apporter des critiques intéressantes (pas que sur l’orthographe d’ailleurs).

Sais-je à qui s’adresse ma lettre ?

Voilà un point crucial, s’il en est. Renseignez-vous sur l’entreprise de façon à savoir à qui vous écrivez. Personnalisez les formules de politesse de façon à ce que la lettre s’adresse à votre recruteur.

Ai-je bien pensé à inclure toutes les informations nécessaires ?

Simplifiez le travail du recruteur qui vous lit : pensez à inclure la référence de l’annonce, le titre du poste, votre numéro de téléphone, votre adresse e-mail, vos dates de disponibilité si celles-ci sont limitées, etc.

Cette lettre est-elle à mon image ?

C’est l’avant dernier point et c’est un des plus importants. Votre lettre doit avoir un style formel sans pour autant occulter votre personnalité. C’est un équilibre que vous pouvez trouver en adoptant un style rédactionnel direct et en n’hésitant pas à mettre en avant ce qui vous tient à cœur avec sincérité. Un recruteur n’engage pas un CV, mais bien une personne.

Ma lettre est-elle signée ?

Votre lettre est finie ! N’oubliez pas de la signer…

Cet article a été écrit par Pierre Caron

Toute notre actualité