Blablacar, AB Tasty, SNCF : 3 visions de la culture d’entreprise

featured

…

Blablacar, AB Tasty, SNCF : 3 visions de la culture d’entreprise

Mardi 15 novembre, L’ACSEL et FrenchWeb organisait une série de tables rondes sur le rôle des RH dans la transformation digitale des organisations. Leur conviction : les outils et la technologie sont un moyen, et il revient aux Ressources Humaines de piloter la conduite du changement des entreprises.
Comment les RH peuvent-ils accompagner l’évolution de la culture d’entreprise et la mutation des modes de management ?
Les RH de Blablacar, AB Tasty et de la SNCF ont croisé leurs regards en la matière autour d’une table ronde animée par Thierry Majorel. Chacun possède sa vision de la transformation de la culture d’entreprise et des modes de management.

culture d'entreprise

 culture d'entreprise

(c) Vincent Montet

« A l’origine, il y a cette envie de changer le monde. »

Le sens au cœur de notre culture d’entreprise

culture d'entreprise

Laure Wagner, culture captain chez Blablacar

« Blablacar existe depuis 10 ans, et tant que la structure était petite, la culture s’infusait naturellement, il n’y avait pas à réfléchir. En 2013, nous avons fait une levée de fonds de 10 millions de dollar, suivie d’un plan de recrutement massif. Nous sommes passés de 60 à 550 salariés, dont 350 à Paris. Réfléchir sur nos valeurs et ce qui fonde notre culture d’entreprise était devenu incontournable alors nous sommes… partis au ski ! Durant ce séminaire, nous avons écrit collectivement ce qui nous semble être la culture d’entreprise de Blablacar.
Comment on s’y est pris ?
– Nous sommes parti d’une page blanche,
– nous avons noté tout ce que nous avions mal vécu dans nos expériences précédentes pour ne pas le reproduire,
– et avec une volonté de mettre en avant des actions concrètes et pas des mots creux.

Nous sommes reparti de l’origine, du mythe fondateur qui contient notre ADN, cette envie de changer le monde. Il nous semblait important que cette vision soit partagée par tous et pas simplement par les 10 pionniers.

Le fait d’avoir travaillé sur le sens nous permet de tous travailler pour aller dans la même direction et avec des valeurs partagées, et grâce à cela, nous avons une équipe très soudée. »

 

« Le produit a façonné nos modes de managements et notre culture d’entreprise. »

Une culture en constante innovation

culture d'entreprise

Alix de Sagazan, fondatrice d’AB Tasy

« Pour comprendre notre culture d’entreprise il suffit de regarder comment nous avons créé l’entreprise il y a 7 ans : nous sommes partis d’un MVP (Minimum valuable product) que nous avons fait évoluer en fonction des retours clients et des utilisateurs. Nous fonctionnons par itération continue et sommes adeptes du test and learn. Cette adaptabilité est donc une composante fondamentale de notre culture d’entreprise.
Pour l’instant, elle n’est pas encore gravée dans le marbre, néanmoins, étant passé de 20 collaborateurs à 100 en 2 ans, nous avons débuté un travail sur le sujet… également durant un séminaire ! »

« Accompagner pour tirer le meilleur du digital. »

Partager une vision idéale

culture d'entreprise

Peggy Loupe, directrice de la transformation digitale interne, SNCF

« La SNCF c’est une culture très ancrée et en même temps très diverse. Elle diffère beaucoup en fonction des métiers, normal avec 75 ans d’existence et 150 000 salariés.
Il nous faut donc proposer, ne jamais imposer et diffuser de nouvelles idées petit à petit (par exemple sur les modes de management, NDLR). Au fur et à mesure et très sensiblement, on ajuste et on s’adapte.
Nous avons donc fait un travail pour voir sur quoi on pouvait s’appuyer, quels étaient nos points forts. Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur un fort sentiment d’appartenance et d’engagement.
Nous avons également définit clairement ce vers quoi nous voulons aller (et que faire bouger pour y parvenir). Notre objectif était d’accompagner les managers pour tirer le meilleur du digital.
Ensuite, nous avons mis en place un réseau social d’entreprise sur la base du volontariat. Ca peut paraître anodin mais ça a été très transformant car le réseau social créé des situations qui forcent à apprendre et à se réguler collectivement.»

Et le débat filmé dans son intégralité :

Cet article a été écrit par Marjolaine Gaudard

Toute notre actualité